La recherche

La recherche en France reste à l'âge de pierre pourtant en écoutant les chercheurs
de quelques fondations on dirait bien que l on ait plus très loin du traitement miracle ,

mais tous ces derniers traitements ne sorte jamais du labo ou suspendu pour cause de non effet positif
Quand même après tout ces anneés de phase pour un médoc 

La recherche aux USA 

La découverte

Le Dr Neil Cashman et ses collègues de l'Université de la Colombie-Britannique ont découvert

que la protéine SOD1, qui est impliquée dans le processus de la SLA, présente des propriétés de type prion.

Les chercheurs ont montré que la SOD1 participait au processus appelé mauvais repliement

guidé par la matrice. Cela signifie qu'une protéine contraint une autre protéine

à changer de forme et à s'accumuler en grappes, processus semblable à celui qui est à l'origine des maladies

à prions, comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Cette nouvelle connaissance explique la propagation progressive de la SLA dans le système nerveux.

Elle montre le rôle central de la propagation de protéines mal repliées

dans les racines biologiques des maladies neurodégénératives comprenant la SLA,

mais aussi l'alzheimer et le parkinson.

LA RECHERCHE EN ISRAEL
BrainStorm reçoit l’autorisation de commencer des essais cliniques avec des cellules souches adultes

chez des patients atteints de SLA

S'appuyant sur près de cinq ans de recherche, BrainStorm est la première société à recevoir l'autorisation

du ministère israélien de la Santé pour une thérapie basée sur des cellules souches différenciée en Israël

NEW YORK & Petach Tikvah, Israël, le 11 octobre 2010 (BUSINESS WIRE) - Brainstorm Cell Therapeutics,

un leader des technologies des cellules souches adultes, a annoncé aujourd'hui que le Ministère israélien

de la Santé (MOH) a autorisé des essais cliniques pour une étude de phase I / II en utilisant

la thérapie NurOwn (TM) de cellules souches autologues différenciées chez des patients

atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA), souvent appelé maladie de Lou Gehrig.

BrainStorm est la première société à recevoir l'autorisation du Ministère de la Santé pour un

traitement à base de cellules souches différenciées en Israël.

"L’autorisation du ministère israélien de la santé pour l'essai clinique de notre thérapie NurOwn (TM)

est l'une des réalisations les plus importantes de BrainStorm à ce jour», a déclaré Chaim Lebovits,

président de BrainStorm. "Nous estimons que les cellules souches différenciées issues de la moelle osseuse

du patient lui-même pourraient représenter un nouveau paradigme pour le traitement des patients atteints

de SLA et d'autres troubles neurologiques."

 

Symposium international de Sydney sur la SLA (décembre 2011)

11 décembre 2011

Je retiens surtout du 19ème symposium international SLA/Maladies du motoneurone qui s’est tenu à Sydney du 27 novembre au 2 décembre 2011 le foisonnement des communications faites par les équipes médicales, puisque plus de 290 « papiers » ont été présentés.

Qui aurait dit il y a cinq ou six ans qu'il y aurait autant de recherche sur SLA, alors que pendant des années la neurologie, impuissante, a sutout collecté des statistiques sur cette maladie.

Il est cependant clair que le temps de la recherche médicale et le temps de la pharmacie n'ont rien à voir avec les préoccupations de malades dont l'espérance de vie est limitée. On sait qu'il faudra encore des années pour découvrir des mécanismes qui engendrent la maladie et pour mettre au point des médicaments aptes à la soigner. Mais avec la découverte de protéines qui ne remplissent plus leur fonction ou d'autres dont la prolifération bloque le processus de régénération, il semble que l'on soit enfin sur la voie d'une meilleure compréhension du phénomène, ce qui permettra d'accélérer la découverte de solutions.

Pour ceux qui parlent anglais voici ci-dessous le site sur lequel on peut consulter ces communications, mais je ne ferai que très peu de résumés, car malgré leur valeur scientifique, la plupart n'ont qu'un intérêt limité pour les non-spécialistes.

Symposium de Sydney sur la SLA